Don d'ordinateurs par la Brasimba au CSPP UNILU

Toujours engagée dans la réalisation de sa politique de responsabilité sociétale à travers son sixième pilier, la BRASIMBA continue à contribuer au développement de solidarité communautaire en menant, en date du 14 juin 2022, une action en donation de matériel informatique, composé de dix (10) ordinateurs au bénéfice du Complexe Scolaire PP UNILU situé dans la Ville de Lubumbashi.

En effet, le Complexe Scolaire PP UNILU est un établissement scolaire qui compte en son sein une population de huit cents (800) élèves parmi lesquels il y a une centaine repartie entre deux sections d’orientation scolaire qui sont soumis à l’obligation d’apprentissage de l’outil informatique conformément au programme d’éducation nationale. Et à cet effet, le Complexe Scolaire PP UNILU possède une salle de machine avec une capacité limitée de dix (10) ordinateurs.

A cet égard, la BRASIMBA à travers son département de Responsabilité Sociétale s’était résolue de venir en aide à cet établissement scolaire de la Ville de Lubumbashi, par l’appui d’un lot en matériel informatique (10 ordinateurs) afin de permettre aux élèves fréquentant le Complexe Scolaire PP UNILU d’avoir accès aux connaissances sur le maniement et l’utilisation de l’outil informatique.

A l’issue de cette activité, le corps professoral ainsi que Madame la représentante des parents d’élèves du Complexe Scolaire PP UNILU ont tenu à saluer et remercier l’action menée par la BRASIMBA puisque venant à point nommé et rencontrant le besoin imminent de leur établissement scolaire

Commentez avec Facebook

Inclusion sociale : la BRACONGO investit dans la professionnalisation de ses points de vente

Déterminée à rendre pérenne l’activité de ses clients, la BRACONGO a organisé le mercredi 16 mars 2022, à l’espace culturel Texaf Bilembo, une session d’information à l’attention des tenanciers de points de vente. Le but de cette rencontre était de sensibiliser sur le bien-fondé de la formation dispensée par RDC Entreprise Développement (RDCED) afin de les permettre de professionnaliser la gestion de leur business.

Dans son mot d’introduction, le Directeur Général de la BRACONGO, Monsieur Cyril Ségonds a salué les efforts et l’implication quotidienne des points de vente dans la commercialisation des produits BRACONGO avant d’insister sur la consolidation du partenariat au travers des formations de renforcement de capacités. La démarche de la BRACONGO revêt un caractère important car elle permet de mettre en place des outils et des méthodes pour améliorer et renforcer la gestion financière, des ressources humaines et des actions marketing des points de vente.

Pour Monsieur Freddy Mukendi, coach et formateur au sein de RDC Entreprise Développement cette 3ème phase de formation consiste à accompagner techniquement les responsables des points de vente afin de favoriser la montée en compétences en guise d’inclusion sociale.

Au total, 80 tenanciers et responsables des points de vente présents à la session d’information se sont inscrits aux prochaines formations dans le cadre du projet de professionnalisation des points de vente.

La BRACONGO, mue par sa ferme volonté de soutenir les points ses points de vente après les deux dernières années difficiles marquées par le COVID-19, inscrit son action dans le cadre de sa politique de Responsabilité Sociétale (RSE) en phase avec sa priorité solidarité et inclusion.

 

RSE : BRACONGO partenaire de la ville de Kinshasa

Dans le cadre de sa politique RSE, et de son engagement à la protection de son environnement, BRACONGO a accompagné la ville de Kinshasa dans la cérémonie de lancement de l’opération GOMBE BOPETO, visant l’assainissement de l’une des communes les plus prestigieuses de la capitale.

Le Gouverneur de la ville ainsi que les autorités provinciales, n’ont pas manqué de reconnaissance à l’égard de BRACONGO pour sa participation au bien-être de la population, ses consommateurs, pilier majeur de sa politique RSE.

 

BIEN-ETRE SOCIAL : POUR LE MOIS DE MARS, LES FEMMES DE LA BRACONGO SOUTIENNENT LES DEMUNIS

Soucieuse du bien-être social, l’association des mamans de la BRACONGO (AMABRAC en sigle) a poursuivi, à bon courage, ses activités dans le cadre du mois de la femme. Lequel mois de mars, a été célébré cette année sous le thème : « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ».

Dans cette optique, en date du 10 et 15 mars, les BRACONGOLAISES ont rendu visite aux personnes vivants avec handicap et ceux confrontées aux multiples défis d’autosuffisance alimentaire dans les environs de la brasserie pour un soutient morale, financiers et en termes des vivres.

Enfin, pour clôturer en beauté le mois de mars dédié à la femme, les mamans de la BRACONGO se sont retrouvées lors d’une manifestation festive organisée vendredi 25 mars dans la salle VIA NOVA à Kinshasa – Gombe.

Un mois de mars achevé avec fière allure !

 

BRACONGO POURSUIT SON ENGAGEMENT POUR L’INSERTION SOCIO-PROFESSIONNELLE DES FEMMES

Parce qu’être une femme ne conditionne pas le métier que l’on peut exercer, BRACONGO poursuit son engagement pour l’insertion socio-professionnelle des femmes, en offrant des postes dans des secteurs d’activité majoritairement masculins.

Chez Bracongo, nous œuvrons pour un accès à l’emploi sans différenciation de genre.

Pour lier la parole à l’acte, et surtout dans le cadre sa politique RSE, Bracongo a donc noué un partenariat avec Enabel, pour dispenser une formation technique et pratique pour aboutissant au recrutement de 15 femmes en tant qu’opératrices de ligne, via le programme Kin Emploi mis en place l’Agence belge de développement.

Ces dames ont été encadrées par le personnel Kin Emploi et les Ressources Humaines de Bracongo pendant une durée de trois mois pour ensuite intégrer les lignes de productions.

Pendant ce mois de mars, plusieurs femmes issues de cette cohorte ont été mises à l’honneur. Une expérience magnifique qui a fait écho au thème 2022 :

« L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ».

Ecobank RDC, partenaire du Prix Pierre Castel pour la deuxième année consécutive, Interview de M. Jean-Baptiste SIATE (Directeur Général)

  1. Quel regard portez-vous sur la jeunesse congolaise ?

La République Démocratique du Congo est, avec une population de près de 107 millions d’habitants en 2021, l’un des pays les plus peuplé du continent africain.

Avec près de 60% des habitants qui ont moins de 20 ans, la population congolaise est caractérisée par l’importance de sa jeunesse. La jeunesse congolaise peut donc s’avérer être un moteur de développement pour le pays, elle représente un réel potentiel pour l’avenir du pays.

Chez Ecobank RDC, nous considérons la jeunesse congolaise comme un enjeu important pour la croissance économique du pays pour leur émergence sur le marché de l’emploi et vers l’entrepreneuriat.

Les jeunes congolais sont porteurs d’une réelle dynamique d’innovation. Notre engagement auprès du Prix Pierre Castel démontre notre volonté d’accompagner cette jeunesse, afin d’être un acteur important de l’intégration des jeunes.

  1. L’agriculture est un secteur à risque, comment votre secteur d’activité se mobilise-t-il pour soutenir une agriculture durable en RDC ?

L’agriculture est la filière la plus pourvoyeuse d’emploi en République Démocratique du Congo. Avec près de 80 millions d’hectare de terres arables et de 4 millions de terres irrigables, le potentiel du secteur agricole est considérable. Il est donc nécessaire de dynamiser ce secteur d’activité afin de le rendre encore plus attractif et rentable.

Cependant il faut en effet savoir que l’agriculture est un secteur très particulier, car il est au centre des grands équilibres géopolitiques et économiques mondiaux, nous le voyons d’autant plus important avec les conséquences de la guerre en Ukraine, et elle fait face à des phénomènes non moins maitrisables que sont les aléas climatiques.

Le secteur bancaire congolais a dans ce cadre un rôle très important à jouer dans le développement du secteur agricole du pays en développant des formes de financement et de couverture adaptés aux risques et au cycle spécifiques à ce secteur.

 

  1. Quelle place occupe l’entrepreneuriat féminin en République Démocratique du Congo et quelle place souhaitez-vous lui donner ?

Le pourcentage de femme entrepreneure en République Démocratique du Congo reste encore faible mais nous remarquons une forte évolution ces dernières années. Et la tendance actuelle continue à être positive mais il y a encore beaucoup à faire dans ce domaine, et nous en avons conscience.

Chez Ecobank, nous avons lancé le programme « Ellever » qui est une plateforme visant à accompagner les entreprises dirigées par les femmes ou à forte présence féminine. Cette initiative panafricaine a pour objectif, en plus de renforcer les financements destinés aux femmes, de les suivre sur un volet non financier axé sur la formation, le coaching, la normalisation, la formalisation, et l’accès au marché, à travers des outils digitaux.

Par ce programme nous souhaitons renforcer la parité homme-femme, favoriser l’insertion féminin au monde entrepreneurial, à l’économie formelle et tendre vers une société dans laquelle les femmes joueraient leur rôle de participante à la création de valeur.

 

  1. Quels sont les défis auxquels sont confrontés les jeunes entrepreneurs dans leurs recherches de financement ? Comment en améliorer l’accès ?

Afin de pouvoir obtenir des financements de la part des banques, nos jeunes entrepreneurs doivent être en mesure de mettre en place des projets viables et bancables. Ceci devrait permettre aux banques de mitiger les risques liés aux financements des jeunes entrepreneurs.

En RDC, à part les institutions bancaires, il n’existe pas suffisamment de structures adaptées à l’accompagnement des jeunes entrepreneurs. Je pense notamment à des fonds d’investissement, à la création de mentorat, à la présence de Business Angels, à la mise en place de venture capital (capital-risque) afin de supporter, d’accompagner les startups en général et les jeunes en particulier dans leurs projets.

Ainsi, afin de pouvoir aider nos jeunes entrepreneurs, nous proposons ; par l’intermédiaire de nos partenaires, une garantie permettant de couvrir les risques sur les crédits que nous accordons aux PMEs.

  1. Quelle est pour vous LA compétence requise pour être un bon entrepreneur ?

À mes yeux, l’entrepreneur se doit d’être persévérant dans son projet. La détermination est la clé de toutes les réussites, et rien n’arrive par hasard. L’entrepreneur doit être le plus complet possible, il doit être créatif, imaginatif, organisé, rigoureux et passionné. L’entreprenariat est loin d’être une aventure facile, c’est un engagement de tous les instants. Enfin, il ne faut pas manquer de courage et d’ambition pour mener à bien un projet qui est souvent l’aboutissement d’une vie, et qui peut demander d’affronter la solitude, l’incompréhension, la dépression, le stress, ou encore le manque de sommeil. Les qualités attendues pour être un entrepreneur accompli sont transversales et ne peuvent pas se résumer à une simple compétence.

Journée Internationale de la santé et sécurité au travail : la BRACONGO SA sensibilise ses employés et prestataires

Dans le cadre de la journée mondiale de la santé et la sécurité au travail, célébrée le 28 avril, la BRACONGO a organisé une matinée d’échanges afin de sensibiliser l’ensemble de ses collaborateurs. Cette rencontre enrichissante fut l’occasion de rappeler les bonnes pratiques à adopter mais également d’aborder les points d’attention spécifiques à l’activité brassicole.

Le bien-être au travail, le droit en matière de sécurité et santé ou encore la sécurité routière sont parmi les thèmes abordés et autour desquels toutes les parties prenantes ont pu s’exprimer. Chez BRACONGO, nous pensons qu’il est important que nous puissions poursuivre notre implication et notre vigilance sur ces aspects.

Cette rencontre a permis une meilleure compréhension des enjeux y relatifs ainsi que de rappeler que l’implication de tous au quotidien doit se poursuivre ; et a participé à « l’instauration d’une culture positive de la sécurité et de la santé nourrie par la participation et le dialogue social », thème mondial mis en avant cette année.

Pour rappel, la journée du 28 avril marque également la Journée internationale de commémoration des travailleuses et des travailleurs morts ou blessés au travail. Ainsi, l’Organisation internationale du Travail (OIT) invite les entreprises à redoubler leurs efforts en termes de prévention et de réduction de blessures et de décès.

Agissons ensemble!

Journée mondiale de l’environnement.

La date du 05 juin de chaque année est marquée par la célébration de la journée mondiale de l’environnement. Tombant en cette année, un dimanche avec comme thème « Une seule Terre », la BRASIMBA a organisé une activité d’assainissement sur trois axes de la Ville de Lubumbashi, confirmant sa qualité de société écocitoyenne résolument engagée dans la politique de protection de l’environnement.

L’activité de BRASIMBA a consisté au ramassage des déchets non dégradables à travers trois axes de la Ville de Lubumbashi, tous ayant le même point de chute, à savoir le Bâtiment de la Direction Générale de la BRASIMBA. Les trois points de départ du tracé ont été :  rond-point Chaussée Kasenga, croisement avenues Kasaï et Ndjamena et enfin, le rond-point Carrousel de l’avenue Lumumba.

En marge de l’activité, la BRASIMBA s’était associée avec la coordination technique provinciale d’assainissement de la Mairie de la Ville de Lubumbashi. Et à cette occasion, la Mairie de la Ville de Lubumbashi avait mis à la disposition de la BRASIMBA, vingt agents outillés en assainissement, trois tricycles ainsi qu’une benne à ordures et ce, en s’ajoutant à la centaine d’employés volontaires de la société BRASIMBA. Y faisant suite, la BRASIMBA avait organisé la logistique nécessaire pour la réalisation de cette activité, en fournissant le carburant à tous les matériels roulants mis à sa disposition par la Mairie Ville de Lubumbashi.

L’activité menée par la BRASIMBA a conduit au ramassage de plus de 100 sacs poubelles contenant des déchets non dégradables pour un poids cumulé d’au moins une tonne de déchets.

Prenant la parole, aux côtés de Monsieur le Coordinateur du Service Technique Environnement/Mairie Ville de Lubumbashi, en clôture de l’activité, Monsieur Gaëtan Van Belle, Directeur Général de la BRASIMBA a souligné l’importance qu’accorde la BRASIMBA sur la protection de l’environnement reprise au cinquième pilier de sa politique en matière de responsabilité sociétale, ainsi que l’importance de l’activité de ce jour en termes de symbolique sur les engagements écocitoyens de la BRASIMBA. En outre, il a pris l’engagement au nom de la société de la pérennisation de la célébration annuelle de la journée mondiale de l’environnement qui sera toujours accompagnée des activités en faveur de la protection de l’environnement.

Commentez avec Facebook

Résultats de la Demi-finale Prix Pierre Castel 2022

Résultats de la Demi-finale Prix Pierre Castel 2022 

Kinshasa, 16 mai 2022 – A la suite du Grand Oral organisé le vendredi 13 mai 2022, à la Clé des Châteaux, la BRACONGO SA a le plaisir d’annoncer à tous les participants et au grand public les résultats de la demi-finale du Prix Pierre Castel RDC 2022.

En effet, le jury local constitué de Madame Mireille KABAMBA (Directrice Générale de Canal+ RDC), Madame Joëlle NYOTA (Vice-Présidente Commission Nationale Femmes Entrepreneures – Fédération des Entreprises du Congo), Monsieur Léopold PETI-PETI (Directeur du crédit  d’ECOBANK RDC) et Monsieur Jean-Claude HOOLANS (Associé Gérant de MILUNA GWAKA et Vice-Président Commission Nationale en charge de l’Agriculture et des PME – Fédération des Entreprises du Congo) ainsi que de Monsieur Cyril SEGONDS (Directeur Général de  BRACONGO SA), a procédé à l’audition des 6 demi-finalistes et a, par la suite, délibéré.

Ci-dessous les deux finalistes de l’édition Prix Pierre Castel RDC 2022 :

Les deux finalistes seront départagés après passage devant le Grand Jury de Bordeaux en juin 2022 et ce, par visio-conférence.

La BRACONGO SA adresse ses vives et sincères félicitations aux deux lauréats ; encourage et remercie tous les participants à cette édition du Prix Pierre Castel 2022 qui font désormais partie de la grande famille BRACONGO.

Cyril SEGONDS

Directeur Général

Téléchargez le communiqué de presse

Prix Pierre Castel 2022 : Annonce des candidats retenus

Kinshasa (RDC), le 06 mai 2022 – Du 15 mars au 15 avril 2022, La BRACONGO SA, en partenariat avec le Fonds Pierre Castel, avait lancé un grand appel à projet dans les domaines de l’agriculture et de l’agroalimentaire dans le cadre du Prix Pierre Castel 2022.

Pour cette troisième édition, 123 jeunes agripreneurs ont participé en soumettant leurs dossiers de candidatures. A titre de rappel, afin d’être éligible, il fallait être un Congolais ayant entre 18 et 45 ans, être à la tête d’une entreprise légalement constituée (enregistrée au RCCM) déjà en activité et résider en République Démocratique du Congo dans une des régions suivantes : Equateur, Kinshasa, Kongo Central, Kwango, Kwilu, Mai-Ndombe, Mongala et Sud Ubangi.

Ainsi, sur base des critères préalablement établis dans le règlement du Prix Pierre Castel 2022, le comité de pré-sélection constitué d’experts en agronomie et dans le domaine des Petites et Moyennes Entreprises (PME) ainsi que de l’équipe d’appui BRACONGO a procédé à l’analyse et à l’évaluation minutieuse des différents dossiers.

A l’issue du classement établis, les six projets ayant obtenu les notes se situant en tête du classement et ayant été confirmés à la suite d’une visite terrain de vérification sont les suivants :

 

La BRACONGO SA adresse ses vives félicitations aux 6 candidats retenus, encourage et remercie tous les participants au Prix Pierre Castel RDC 2022. © Fonds pierre castel Le 13 mai 2022, les 6 candidats ci-haut cités devront défendre leur projet devant le jury RDC à l’occasion de l’épreuve du Grand Oral.  À l’issu de ces auditions, deux finalistes seront retenus. Enfin, ces deux finalistes seront par la suite départagés par le Grand Jury de Bordeaux en juin 2022 et ce, par visio-conférence.

Cyril SEGONDS

Directeur Général

Télécharger le communiqué de presse