Le centre de formation technique de Castel Angola

Le Département Formation & Amélioration Continue de Castel Angola a organisé des formations de base en Électricité et en Mécanique pour ses techniciens de maintenance.

Ces formations visent à apporter un élargissement des compétences des techniciens afin d’optimiser le diagnostic des défauts de caractéristiques électromécaniques et leurs résolutions respectives.

Depuis le début du projet en 2015, plus de 100 techniciens de différentes unités de fabrication ont été formés.

Ainsi, en 2021, plus de 15 000 heures de formation liées à ce projet ont déjà été réalisées.

La formation est basée au Centre de Formation Technique de Castel Angola à Bom Jesus, un espace équipé de ressources qui permettent l’apprentissage des composantes théoriques et pratiques des contenus enseignés aux étudiants.

Retour en images sur la journee internationale de lutte contre la corruption chez Castel

La Journée Internationale de lutte contre la corruption a été célébrée dans les filiales Castel. Les collaborateurs se sont réunis, dans la mesure où les conditions sanitaires le permettaient, autour de plusieurs ateliers et présentations afin d’échanger autour des différentes thématiques du Code de conduite, et plus spécifiquement autour de la lutte contre la corruption.

Différents outils pédagogiques et ludiques ont été mis à la disposition de tous pour faire de cette journée une opportunité d’aborder le Code de conduite autrement : diffusion de vidéos, organisation de « Café Conformité », ateliers interactifs avec les collaborateurs, diffusion de scénarios de risques avec des comédiens ou encore organisation de quizz avec des questions axées sur la lutte contre la corruption.

L’organisation des animations sur les différents sites a également permis de mieux faire connaître les Référents Ethique locaux et de faciliter la prise de contact pour des échanges futurs.

Ensemble pour l’Intégrité !

SFBT : Aller à la rencontre des étudiants pour promouvoir la RSE

La Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) n’est plus une option aujourd’hui, elle apparaît comme une condition nécessaire dans le développement de l’entreprise, à la fois grâce à un levier de différenciation et par sa contribution à la création de valeur à impact positif dans l’espace économique mondial.

En Tunisie, l’essor de la RSE se fait ressentir en prenant de plus en plus de place au sein des entreprises et de leur gouvernance. Ces démarches, souvent volontaires, nécessitent une structuration efficace en interne et une adhésion de la Direction matérialisée par des engagements et des actions. « Une réglementation nationale contraignante pourrait favoriser une montée en compétences en matière de développement durable et une meilleure intégration des attentes des parties prenantes dans la stratégie des entreprises », Rym Sioud (Responsable RSE de la SFBT).

Première capitalisation boursière, fleuron de l’économie tunisienne, productrice de la marque iconique de bière la plus appréciée en Tunisie, la Celtia ou « la nationale », la Société de Fabrication des Boissons de Tunisie (SFBT) jouit d’une bonne réputation, d’un grand capital sympathie et d’une solide crédibilité auprès de ses parties prenantes.

Adhérente au Pacte mondial des Nations Unies depuis 2010, la SFBT a publié son premier rapport de développement durable en 2014. En tant qu’entreprise pionnière en matière de RSE, le groupe de boissons promeut des valeurs de responsabilité et d’intégrité et saisit les opportunités de dialogue auprès de parties prenantes externes pour présenter sa démarche et partager son expérience.

Atelier « Application de la RSE à la SFBT »

Les sujets liés à la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) sont aujourd’hui une part essentielle de la performance globale, encore faut-il que ceux-ci soient réellement portés par les jeunes diplômés promis à occuper des postes de managers dans les entreprises.

C’est en partant de ce constat que la SFBT a pensé à développer un programme de sensibilisation des étudiants des écoles de commerce, d’ingénieurs et des universités aux sujets relatifs à la RSE.

La responsable RSE du groupe SFBT, Mme Rym Sioud, est ainsi allée à la rencontre des étudiants de L’institut Supérieur de Comptabilité et d’Administration des Entreprises (ISCAE) à Tunis le 13 novembre 2021. L’établissement national d’enseignement supérieur a lancé en 2019 le Master « Management de la Performance et RSO », ou le MPRSO, aujourd’hui la première et unique formation universitaire du pays sur la Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO).

Les étudiants de la première promotion s’apprêtant à être diplômés, ils avaient de nombreuses questions sur la réalité du monde professionnel vis-à-vis des différents métiers de la RSE : Comment concrètement mettre en place une démarche RSE ? Comment identifier les enjeux prioritaires ? Qu’est-ce-qui est qualifié de ‘greenwashing’ ou non ? Quels sont les points de blocage rencontrés pour initier des changements ? Dans quelles mesures les concepts appris en formation pourraient être mis en application en entreprise ?

Pendant quatre heures, l’invitée a ainsi témoigné du quotidien de son métier et des défis à relever. Elle a présenté la démarche RSE de la SFBT dans son ensemble, ainsi que la méthodologie de reporting extra-financier permettant de fixer des objectifs à partir d’indicateurs de performance et d’évaluer la politique en continu.

A l’issue de l’atelier, les étudiants ont presque exprimé « un soulagement » d’apprendre que la RSE avait des impacts réels et tangibles au sein d’une entreprise locale. Les connaissances et les compétences acquises au cours de leur formation ont ainsi vocation à se traduire de manière opérationnelle à l’instar de la cartographie des parties prenantes ou la matrice de matérialité.

« Finalement, ce fut une expérience mutuellement gagnante : ils étaient tous ravis d’apprendre que nos marques étaient engagées et de comprendre les rouages opérationnels de la RSE, et de notre côté, nous étions encouragés à avancer dans ce projet de sensibilisation aux questions sociétales dans l’entreprise et à poursuivre les échanges avec les générations qui feront le monde de demain ! »

Rym SIOUD, Responsable RSE du groupe SFBT

« Bonsoir Mme Sioud, Bonsoir chers étudiants,

 Je tiens à réitérer mes remerciements à Mme Sioud qui a fait preuve d’une grande générosité en venant partager son expérience professionnelle avec des étudiants novices en RSE.

Madame, votre dévouement et votre modestie n’a pas laissé les étudiants indifférents. J’en suis certaine que votre intervention aura sur eux un impact qui dépassera les quatre heures que vous avez offert à l’enseignement supérieur public Tunisien.

MERCI et encore MERCI

Cordialement,

Rym BOUDERBALA, Enseignant-Chercheur, Dr. en Sciences de Gestion, HDR ISCAE, University of Manouba, UMA, Tunisia. Membre du Laboratoire LIGUE et Responsable du Master Professionnel MP-RSO. »

STAR continue ses investissements et anticipe la reprise

STAR, emblème et fierté de l’industrie Malagasy ambitionne aujourd’hui, plus que jamais, de rester un acteur de référence aussi bien à Madagascar que dans l’Océan Indien.

C’est dans cette optique que l’usine Star Ambatolampy, intégrée au groupe en 2014, a fait l’objet, dès 2017, d’un plan de développement en 5 phases d’une valeur de 105 mds d’Ar qui fait d’elle aujourd’hui, le vaisseau amiral de STAR à Madagascar.

La clôture de ces 5 phases s’est faite par l’inauguration de 2 grands chantiers sur place le 3 décembre dernier en présence du Président de la République de Madagascar : une route de 2.8km reliant la RN7 à l’usine et des travaux d’extensions ayant mené à l’ajout de 3 nouvelles lignes d’embouteillage permettant de produire au même endroit 5 segments de produits portant la capacité de production à plus d’1 900 000 hl / an. En parallèle de ces investissements, STAR a tenu ses engagements RSE sur la commune et les environs à travers divers projets d’appui à la communauté d’une valeur totale de 6,6 mds d’Ar.

Par ces investissements, STAR est fière de renforcer son ancrage dans la région du Vakinankaratra, berceau de son activité et dans laquelle elle est présente depuis bientôt 70 ans à travers la brasserie historique et la malterie à Antsirabe.

Ils sont la preuve, que malgré une situation socio-économique compliquée en raison de la pandémie, STAR reste confiante et continue à préparer l’avenir en anticipant sur le retour à la normale.

9 décembre 2021 : Castel célèbre la journée internationale de lutte contre la corruption

La Journée Internationale de Lutte contre la Corruption est l’occasion, pour Castel d’affirmer une nouvelle fois sa politique de tolérance zéro à l’égard de tout acte de corruption ou de trafic d’influence et de relayer ce message dans les filiales auprès de tous les salariés.

L’inscription de l’entreprise dans une démarche de vigilance accrue vis-à-vis de son environnement repose d’abord sur l’engagement de toutes et tous et chacun, à son échelle contribue à la dynamique engagée par Castel et ses filiales.

A l’occasion de cet évènement global, toutes les filiales du Groupe se mobilisent pour continuer à promouvoir le Code de conduite et les valeurs qu’il incarne.

Notre Code de Conduite est notre document de référence, applicable à l’ensemble des employés, intérimaires, stagiaires, fournisseurs (de premiers rangs et intermédiaires), mandataires sociaux et clients.

Castel et la Société des Brasseries du Cameroun (SABC) inaugurent une nouvelle filiale : la Compagnie Fermière du Cameroun (CFC)

Le 5 novembre 2021, la cérémonie d’inauguration de la Compagnie fermière du Cameroun (CFC) s’est tenue à Mbankomo. Présidée par le Premier Ministre et Chef du Gouvernement, Dr Joseph Dion Ngute, représentant personnel du Chef de l’Etat, la cérémonie a rassemblé le Président du Conseil d’Administration M. Michel Palu, de nombreux membres du gouvernement, des Administrateurs de la Société Nationale d’Investissement (SNI), des autorités consulaires, des acteurs du secteur brassicole, agricole, agro-industriel, mais aussi de la société civile et des autorités traditionnelles locales.

Créée le 4 juillet 2017, la CFC a désormais un capital social de 2,5 milliards de francs CFA réparti entre la Société des Brasseries du Cameroun (SABC) et le Groupe Somdiaa. L’entreprise agricole et d’élevage renforce l’ambition de la SABC d’être « le leader régional de référence dans l’agro-industrie au sein d’une organisation performante, rentable, moderne et citoyenne ».

Lors de son discours, le Directeur Général de la SABC, M. Emmanuel De Tailly, a rappelé les engagements de Castel et de la SABC pour s’inscrire dans un développement durable, inclusif et solidaire se traduisant aujourd’hui par la volonté de « produire ce que l’on consomme et de consommer ce que l’on produit » et l’objectif de 70% de valeur ajoutée locale dans la production. Les enseignements de la crise sanitaire qui se poursuit actuellement et les attentes de la société civile pour du « Made in Cameroun » sont également des incitatifs pour une transition vers les circuits courts et le développement du secteur formel de l’économie camerounaise.

« A chaque fois qu’un produit Made in Cameroun est acheté, c’est un peu plus d’économie formelle qui progresse. »

Les travaux de construction des installations industrielles de la CFC ont nécessité un investissement de 25 milliards de francs CFA. Acteur-clé des filières alimentaire et avicole, son savoir-faire se compose de quatre métiers :

  • MEUNERIE avec la transformation du maïs cultivé localement, notamment par le biais de la filiale MAISCAM, et acheté auprès de producteurs locaux, en gritz de maïs pour l’industrie brassicole

100 tonnes de gritz par jour,

soit 30 000 tonnes par an

  • ELEVAGE

112 500 œufs à couver

par semaine

  • ACCOUVAGE

90 000 poussins
d’1 jour par semaine,

soit 4,6 millions par an

  • ALIMENTATION ANIMALE avec une Unité d’Alimentation pour Bétail (UAB)

40 à 60 tonnes par jour,

soit 5 000 tonnes par an

Produire et consommer localement contribue à limiter les importations, à accroitre la sécurité alimentaire et à créer des opportunités d’emplois directs et indirects. Avec la CFC, la SABC va encadrer un réseau de plus de 18 000 exploitants agricoles.

Rapport RSE Castel Algérie

Rapport RSE STAR

Rapport RSE SFBT

Rapport RSE SOLIBRA