Castel et la Société des Brasseries du Cameroun (SABC) inaugurent une nouvelle filiale : la Compagnie Fermière du Cameroun (CFC)

Le 5 novembre 2021, la cérémonie d’inauguration de la Compagnie fermière du Cameroun (CFC) s’est tenue à Mbankomo. Présidée par le Premier Ministre et Chef du Gouvernement, Dr Joseph Dion Ngute, représentant personnel du Chef de l’Etat, la cérémonie a rassemblé le Président du Conseil d’Administration M. Michel Palu, de nombreux membres du gouvernement, des Administrateurs de la Société Nationale d’Investissement (SNI), des autorités consulaires, des acteurs du secteur brassicole, agricole, agro-industriel, mais aussi de la société civile et des autorités traditionnelles locales.

Créée le 4 juillet 2017, la CFC a désormais un capital social de 2,5 milliards de francs CFA réparti entre la Société des Brasseries du Cameroun (SABC) et le Groupe Somdiaa. L’entreprise agricole et d’élevage renforce l’ambition de la SABC d’être « le leader régional de référence dans l’agro-industrie au sein d’une organisation performante, rentable, moderne et citoyenne ».

Lors de son discours, le Directeur Général de la SABC, M. Emmanuel De Tailly, a rappelé les engagements de Castel et de la SABC pour s’inscrire dans un développement durable, inclusif et solidaire se traduisant aujourd’hui par la volonté de « produire ce que l’on consomme et de consommer ce que l’on produit » et l’objectif de 70% de valeur ajoutée locale dans la production. Les enseignements de la crise sanitaire qui se poursuit actuellement et les attentes de la société civile pour du « Made in Cameroun » sont également des incitatifs pour une transition vers les circuits courts et le développement du secteur formel de l’économie camerounaise.

« A chaque fois qu’un produit Made in Cameroun est acheté, c’est un peu plus d’économie formelle qui progresse. »

Les travaux de construction des installations industrielles de la CFC ont nécessité un investissement de 25 milliards de francs CFA. Acteur-clé des filières alimentaire et avicole, son savoir-faire se compose de quatre métiers :

  • Meunerie avec la transformation du maïs cultivé localement, notamment par le biais de la filiale MAISCAM, et acheté auprès de producteurs locaux, en gritz de maïs pour l’industrie brassicole
  • 100 tonnes de gritz par jour, soit 30 000 tonnes par an
  • Elevage
    112 500 œufs à couver par semaine
  • Accouvage

90 000 poussins d’1 jour par semaine, soit 4,6 millions par an

  • Alimentation animale avec une Unité d’Alimentation pour Bétail (UAB)

40 à 60 tonnes par jour, soit 5 000 tonnes par an

Produire et consommer localement contribue à limiter les importations, à accroitre la sécurité alimentaire et à créer des opportunités d’emplois directs et indirects. Avec la CFC, la SABC va encadrer un réseau de plus de 18 000 exploitants agricoles.

Rapport RSE

Rapport RSE

Rapport RSE

Rapport RSE

RAPPORT RSE

RAPPORT RSE

RAPPORT RSE